Lavoûte-Lanarce : 43,6 km.

Après la déception de voir depuis la terre le joli ciel de dimanche (pour cause d’oubli de parapente !), j’avais décidé de partir en cross aujourd’hui. Les prévisions montraient beaucoup d’instabilité avec un petit nord sympa. Vers 13h, premier gonflage et… bling : d’une suspente j’en ai fait deux. Petite réparation de fortune et feu flamme. Franck et moi décollons vers 13h20 dans des conditions moyennes. Ca ne monte pas beaucoup. D’un coup Franck prends un peu, décalle et se pose derrière le déco, en raison de précipitations pointant sur Saint Vincent, Malrevers… Il faut partir vite, tant pis si je ne suis qu’à 1200m. Je décalle en me maintenant et trouve un franc thermique au dessus de Chadrac. A 1600m, c’est le brouillard. Je contourne cette grosse langue de nuage qui descends et remonte le nuage par le côté : 1900m entre la vierge et Sainte Marie où il se met à tomber un grésille. Enfin de l’ambiance ! J’aurai la chance de faire quelques kilomètres au dessus de la base des nuages, comme en soaring sur eux, mais ça caille melu ! Je prends mon courage à deux mains et change de gants, manquant de perdre mes doigts ( et mes premiers gants, assurés par ma machoire crispée). Je continue, laissant le camp d’eycenac à ma droite, j’enroule tout ce qu’il y a d’intéressant vu le tout petit plaf. A ma vue défilent, Solignac, Arlempdes à 55, puis à 70 km/h, voir plus quand j’ai accéléré. Je commence à apercevoir le lac de Naussac, mais les éclaircies ne me laissent pas un gros choix. Il faut affronter le haut plateau menant à la côte de Mayres. Cap un peu plus à gauche ! J’aperçois un petit lac (Coucouron) vers lequel je devrais me poser si je ne trouve rien. A environ 100m sol, bip bip viril. Je ne lâche rien et le plaisir continue un peu encore, jusqu’à Lanarce où je cherche en vain le salut. Bonjour la terre. Il neige.

Merci à l’homme au permis “acheté 160 euros au bled” et à Franck pour le retour.

Une grande pensée pour Adrien qui avait réalisé ce vol il y a un peu moins de deux ans sous mes yeux ébahis. Aujourd’hui j’aurai voulu lui prêter les miens. Bientôt il sera sur pieds, il s’en servira pour décoller…

PS: La trace à suivre.
PS2: Vol “spécial dédicace” à Titi Harre!
PS3: Vive la neige, vive la République et vive la France !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.