APEX… Kézaco ?

Les pilotes qui ont participé à la séance de pliage des parachutes de secours savent le reconnaître, car son positionnement est essentiel dans l’organisation des suspentes et le pliage du parachute.(Apex : suspente centrale attachée au sommet du secours)
Nous étions donc un quinzaine présents à ce rendez-vous annuel. Comme d’habitude nous avons ouvert et aérée nos voiles afin de les libérer de l’électricité statique accumulée dans l’année. Avec le vent l’ouverture était délicate, car le secours ne se pilote pas (généralement). Ensuite il ne fallait pas être moins de trois ou quatre, accroupis, pour enchaîner les cinq étapes : démêlage, réalisation du « sapin », les « S », les accordéons et le pliage des suspentes… reste encore l’installation de la voile dans le Pod. Opération parfois délicate car la voile du secours est très soyeuse et glissante; il ne faut pas la lâcher des doigts. Voilà !… 3h30 d’un vrai travail, minutieux réalisé avec méthode, dont les genoux se souviennent… mais tout cela dans la bonne humeur avec petit café et chocolat prévu par Michel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *